HD49 Visite de l’habitat différent à Angers

Visites à Angers

Il est 11 H , nous arrivons à l’Habitat Différent tout près du lac de Maine. C’est un ensemble de 17 maisons plus ou moins mitoyennes sur un terrain très en pente, paysagé. Ils nous ont redit bien des fois que, la prochaine fois, il faut revenir au beau temps pour voir les fleurs, les arbustes et les lopins de potager !

Les différents travaux de jardin entrepris en commun tous les ans fédèrent profondément le groupe (au moins deux journées par an où tous s’attellent à une tâche collective de jardinage, ceux qui ne peuvent pas préparent à manger ou surveillent les enfants…). Au beau temps ils se rencontrent beaucoup et s’invitent souvent.
Une partie des logements est en location. Loyer entre 500 et 800 €.
Ils vont bientôt fêter leur 30° anniversaire. Seulement 2 ménages du tout début sont encore là.

Continuer la lecture

Colloque Tours 16 janvier 2013

La première loi qui donne un statut aux coopératives d’habitants date de 1867.

En 1889, à l’exposition universelle sur le Champ de Mars, étaient exposées des maisons en dur; et cette même année furent créés les HBM (Habitations Bon Marché) les ancêtres des HLM.

Après la guerre de 14-18, est créée la Société de Coopération de Reconstruction.

Le système de coopératives permet de substantielles économies d’autant plus qu’elles bénéficient de l’aide de l’État.

Continuer la lecture

Visite des Écobâtisseurs

Étaient présents Henri, Joël, Armelle, Maryvonne, Marie Claire, Mathilde, Eric et  Janine, et d’autres vus à la Maison des Solidarités et plein-plein de gens de Bayeux et de l’Orne.
Nous avons visionné le film dans leur grande salle avec mezzanine, insuffisamment chauffée avec un fourneau. Les échanges ont beaucoup tourné autour de l’utilisation de la paille. Cela a été bien compliqué, et très exigeant en main d’oeuvre. Ce n’est pas une expérience à imiter, de cette façon en tous cas. 
Pour le débat, nous avions plusieurs membres de leur habitat participatif + l’un de leurs 2 architectes M. Versavel. Cette formule est recommandée pour ne pas user l’architecte en de très nombreux pourparlers, et pour la complémentarité. Leur habitat a été fait avec la SHEMA. Nous avons pu mesurer aussi le fort engagement de la municipalité de Louvigny.
Pour le montage financier, ils nous ont recommandé la NEF et le Crédit Coopératif. Financièrement les choix ont été fait pour n’exclure aucun moyens modestes. C’est pourquoi il a fallu renoncer à certaines choses comme les toits végétalisés. Et même il y a eu une mutualisation financière: par exemple: quand un ménage avait besoin d’une trésorerie à court terme en attendant un prêt, ce sont les ménages qui avaient un apport qui ont mis au pot commun, pour les dépanner.

Continuer la lecture